L'amoureux


Arcane VI

l'amoureux

Jean Dodal
Lyon c.1701

Tout à coup, dans le ciel paisible, généralement au moment de l'adolescence, surgit un petit futé, un amour d'angelot, un cupidon armé d'un arc. Il lance la flèche qui va ouvrir le cœur. Voici l'arcane l'Amoureux, voici la première passion qui fait se lever le rideau de la vie.

Observons l'amoureux et son amoureuse : ils se ressemblent trop, et pourtant leurs motivations ne sont pas les mêmes. L'amoureuse pointe du doigt le cœur de l'amoureux, tandis que celui-ci désigne le ventre de son amoureuse. Il y a un désir de fusion et un risque de confusion. D'ailleurs la flèche de Cupidon est pointée entre eux deux : elle les sépare. Car ce premier amour ne dure qu'un temps. Bientôt l'Amoureux, le cœur déchiré , va quitter son amoureuse pour continuer son chemin.

Voilà pourquoi l'Amoureux ne regarde pas la jeune femme qui lui ressemble mais une femme mûre beaucoup moins avenante. Qui est-elle ? La tradition la nomme Sophia, la Connaissance. A présent que son cœur est ouvert, l'Amoureux s'engage sur un chemin intérieur de sagesse et de connaissance.

On note que la Connaissance est représentée ici de manière bien ingrate! Rien d'étonnant à cela, car à ce stade, c'est ainsi que l'être la perçoit : tout à la douleur de la fusion manquée, il ne voit rien, il ne comprend rien, sinon que la solitude est incontournable!

Pourtant, déjà, le processus intérieur est enclenché, et la femme de sagesse prend l'être tout entier dans ses mains.