titre du site : Les tarots de Marseille par JC Flornoy Vers la page exposition. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la légende. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page histoire. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page des imagiers. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers symbolique. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page divination. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la boutique. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur
Accueil Exposition
"à la Carte"

Légende

Histoire

Les Imagiers

Symbolisme
des Arcanes

Divination

Boutique



   

----- Original Message -----

From: <amicolson@netcourrier.com>

Sent: Wednesday, December 05, 2001 12:08 AM

Subject: ton énigme

Salut Jean Claude
voila ce que j'ai trouvé concernant l'énigme du carré magique.


Le sauveur (SATOR: le semeur)
sur sa croix (AREPO: la charrue parfois symbole de croix)
est maître (TENET)
par son sacrifice (OPERA)
du destin (ROTAS: les roues donc allusion au destin)


J'ai trouvé cette explication dans un bouquin de Bougearel: origines et histoire du tarot
A+
Michel

*******

----- Original Message -----

From: <SergeChabline@aol.com>

Sent: Friday, January 18, 2002 11:47 PM

Subject: carré de SATOR

Voici quelques explications possibles :


SATOR (le laboureur, en latin) : au milieu du mot, la lettre Tau, symbole de Thot  = celui sans qui rien n'est possible, celui qui apporte la parole, la connaissance, mais qui ne participe pas à l'oeuvre.

AREPO (la charrue, en celte) : il s'agit de l'outil nécessaire au travail, c'est à dire l'homme. C'est l'initiation de l'homme pendant les 12 ères zodiacales.

TENET (tient, dirige, en latin) : ce mot est écrit en croix dans ce carré (avec Thot au début et à la fin du mot). Cette croix, c'est celle du travail qui ne s'arrête jamais, ainsi que la roue du temps. Elle représente le cycle d'évolution de la création (Noum) à l'homme par Thot. 

TENET = Thot, homme, Noum  :  la création de l'homme par Thot.

OPERA = (l'oeuvre, le travail, en latin) : c'est l'inverse d'AREPO. Représente l'oeuvre, le travail.

ROTAS = (les roues, en latin) : le cycle du temps (Ouroboros, le serpent qui se mord la queue).

Version courante : " Le laboureur à la charrue travaille en tournant."

Version sacrée : " Le créateur se crucifie sur la croix des éléments et oeuvre par cycles."

Version alchimique : " Le feu de roue est l'athanor ; le laboureur, l'adepte ; la croix, le creuset."

Ce ne sont que des explications simplifiées, car il faut également envisager l'aspect kabbalistique, ainsi que l'évolution de ce carré en intervertissant certaines de ses lettres. On pourrait commencer par s'entraîner sur des carrés plus simples, comme :



R O S
U R  I
S A  L

 ou

R O T A
O R A S
T A R O
A M O R


Bonne quête !

Serge CHABLINE

Retour à la page sur Maître Jacques

*******

----- Original Message -----

From: "PATRICK THEVENOT" <blueyeti@free.fr>

To: JC Flornoy @ letarot.com

Sent: Tuesday, July 02, 2002 3:22 PM

Subject: reponse à SATOR

 

 Pour comprendre le carré magique il faut retirer toutes les lettres
 contenues dans: PATER NOSTER il restera l'alpha et l'omega.
Bonne recherche et amitiés.


 signé: PATRICK THEVENOT

 

----- Original Message -----

From: <Bcausse@aol.com>

Sent: Monday, July 01, 2002 3:30 PM

Subject: (sans sujet)

Salut Jean-Claude


Si tu cherches une "explication" du carré SATOR va voir à cette adresse:http://www.phare-ouest.asso.fr/ (vérification faite, ce lien ne fonctionne pas)
mais peut-etre la connais-tu deja...

Bertrand-Arnaud

Retour à la page sur Maître Jacques

Le Carré Sator

(par Arno Mussy)

 

Un simple gri-gri, un talisman… ?

Malgré la profusion des symboles, beaucoup d’entre nous sont capables de reconnaître les signes distinctifs de l’Ankh, du Triskel ou du Yin-Yang ; cependant il reste un symbole, une figure, un objet méconnu, dont le mystère n’a d’égal que l’harmonie et la puissance qu’il dégage : je veux parler du Carré magique Sator.

Peut-être avez-vous vu ce Carré pour la première fois sur la couverture de ce livre ? A moins que vous n’ayez déjà lu attentivement les explications proposées dans un des nombreux ouvrages qui traitent des symboles… Pour autant, êtes-vous éclairé sur cette figure secrète qui n’a cessé d’exciter la curiosité et la sagacité d’un grand nombre de chercheurs ? 

Le Carré en général

Il pose une énigme aux êtres humains depuis près de 2000 ans. En effet, on suppose qu’il fut composé approxi­mativement en l’an 79 de notre ère puisqu’il fut découvert dans les ruines de la ville de Pompéi, détruite la même année par l’éruption du Vésuve.

Fréquemment recopié jusqu’à la Renaissance, ce diagramme possède un riche passé historique que l’on retrouve dans de nombreux pays.

Notamment en France où l’on peut découvrir son inscription :

- en Indre-et-Loire, dans les châteaux de Chinon et de Loches,

- en Charente, dans le château de Jarnac,

- dans le Puy-de-Dôme, dans la Maison d’Agnès Sorel, favorite de Charles VII,

- en Haute-Loire, dans une maison du Puy-en-Velay,

- dans l’Isère, dans la maison de justice de Valbonnais,

- en Ardèche, à Rochemaure, en l’église Saint-Laurent,

- elle fut aussi dessinée dans une bible carolingienne de 822, sur un parchemin du XIIIème siècle ainsi que sur des amulettes du XVIème siècle.

Mais les chercheurs en font mention également :

- en Angleterre, dans le Pays de Galles, à Circenster, sur les murs d’une caserne romaine (en effet, n’oublions pas que l’Angleterre fut occupée par les soldats romains dans la première moitié du premier siècle).

- On retrouve encore le Carré en Syrie, dans les ruines de la ville de Doura-Europos, sur l’Euphrate, appelée aujourd’hui Salihye, où ont été découverts, dans la maison d’un particulier, une chapelle chrétienne et un baptistère.

- On le signale encore en Turquie,

- en Hongrie, à Budapest (où les troupes romaines sont passées),

- en Ethiopie et sur les bords du Nil,

- enfin, en Allemagne, sur un jeton de compte de la trésorerie des Habsbourg daté de 1572, etc…

Ce diagramme fut donc largement diffusé dans le monde occidental et au Moyen-Orient. On comprend que de nombreuses recherches lui aient été consacrées. Fascinés par la troublante harmonie de ce palindrome, beaucoup de latinistes se sont évertués à trouver la traduction possible du Carré. Celle que nous vous donnons provient du dictionnaire des symboles (collection Bouquins) et mentionne :

« Le laboureur à sa charrue ou en son champ, dirige les travaux. »

Une nouvelle Clef…

…très importante fut donnée, en 1926, par deux chercheurs qui ignoraient tout de leurs travaux respectifs : un pasteur protestant allemand du nom de Félix Grosser et un suédois qui s’appelait Agrell. Ils trouvèrent que les 25 lettres du Carré pouvaient être mises dans la disposition suivante :

A ce jour, certaines personnes considèrent le Carré SATOR comme un message codé d’origine chrétienne, et plus précisément comme le témoignage d’un événement d’une portée considérable : la volonté de Dieu – du PATER – de renouer l’Alliance avec les hommes (nous = NOS).

A part ces quelques bribes de clefs, il est pratiquement impossible, sans une révélation plus approfondie, de comprendre la signification de ce palindrome.

Le Carré en particulier

Pourquoi le Carré Sator personnalise-t-il ce livre ? Tout simplement parce qu’il "s’UN-pose", tant sa portée révélatrice est pro…di…gieu…se !

Tôt ou tard vous le constaterez : le Carré Sator, conçu divinement, est à la fois une Clef et une Serrure ! Il démontre avant tout, par l’intermédiaire de la langue franche, que l’Esprit et le Verbe sont les Maîtres des Lettres, des Mots, des Chiffres et des Nombres. Conçus avant toute création, ils composent ce fameux Verbe prêté aux hommes pour communiquer et pour concevoir leurs propres œuvres.

Sa signification…

Voici 3 échantillons de Clefs qui vous permettront d’imaginer une structure réellement harmonieuse et incroyablement puissante.

La 1ère Clef est une simple petite mise en garde.

Au risque de faire sourire certains d’entre vous, nous souhaitons attirer votre attention sur ce Carré qui peut s’avérer dangereux pour les chercheurs "imprudents".

Remarquez le TENET, il TiENT toute la structure en croix, et rappelle au quêteur malavisé qu’il peut être un explosif :

T N T

LOG-ique, car, comprenons-le bien, c’est du LOGos, du Verbe Sacré dont il s’agit, véritable Arche d’Alliance qui relie Dieu aux Hommes.

Sur un ton plus badin, référons-nous à Indiana Jones dans le film : "Les Aventuriers de l’Arche Perdue". Ne montre-t-il pas, à travers cette Arche, que tout homme en quête de la vérité doit préalablement passer par les portes de l’Humilité et de l’Amour, sous peine de "brûler" et de "fondre" devant la Lumière ?

Ainsi, ce héros ne symbolise-t-il pas ce que devrait être la quête de chaque homme ? Celle d’un infatigable aventurier à la recherche du seul trésor qui vaille (avec l’Amour…) : l’ "OR" (racine du latin : os, Oris = bouche), Celui du Verbe divin.

La 2ème Clef, comme nous l’avons préalablement vu, confirme qu’il ne peut y avoir d’omnipotence sans "omnipo-TEMPS-ce".

Il est évident qu’aucun pouvoir divin ne serait envisageable sans une parfaite maîtrise du Temps, ou plutôt des Temps.

Dans cette "OMNI (cf. : tout) po-TEMPS-ce" il faut deviner, par simple dé "FINITION" (cf. : qui vient du FINI), la puissance de Celui qui "MAÎTRise" tous les Temps (cf. : « Je Suis Celui qui Suis » ).

"A présent", si nous observons attentivement la figure présentée page suivante, nous distinguons dans un cercle, la ronde, la "ROTAS-ion" des Temps représentés par les Alpha / Oméga.

C’est bien par l’intermédiaire de la racine REP/PER (= 39 = DIEU) au centre de toute création – et du Carré –, que leurs croisements alternatifs s’opèrent.

Dans sa double lecture, de gauche à droite et de droite à gauche, le palindrome symbolise l’alternativité du Temps. Plié en deux il devient le grand symbole des "TEMPS-PLIES" ; il dévoile que la fin "O" – de oméga – est bien dans le commencement "A" – de alpha – et réciproquement le commencement "A" – de alpha – est bien dans la fin "O" – de oméga –.

Si vous êtes observateur, vous remarquerez que seul le TENET, qui TIENT tout le Carré – avec son N central – n’est pas concerné par ce croisement temporel.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est immuable ! Il ne parcourt plus les Temps, il les regarde… Il Est en tout Temps et en tout Espace (voir le T et le E de TENET) ; il est l’Eternel présent, qui, justement, se présente aux hommes sous le dénominatif : « Je Suis Celui qui Suis ». Si Dieu Est l’Eternel Présent, Il Est alors le Centre de Tout, Il Est l’Unité vers laquelle tout converge… (comme par hasard, LE CENTRE DE TOUT = 167 correspond à la grande signature numérique de l’unité en français : CENT TRENTE CINQ = 167).

Quelle signification revêt la lettre "N" au centre du Carré ? Le Larousse la définie comme suit :

« sert à désigner quelqu’un qu’on ne peut pas nommer.»

Plus concrètement, cette lettre N est "L’Inconnu(e)", Le "Principe caché" que l’on ne peut imaginer car, par essence, Infini(e). Il-Elle correspond au fameux "En-Soph" évoqué(e) par les Juifs. (Phonétiquement "N Soph" !).

La 3ème Clef évoque le testament du GRAVEUR… pour les "GRAVES HEURES".

Amis Chrétiens, allez-vous récriminer si l’on vous révèle que le Carré Sator ne fut rien d’autre que la fameuse PIERRE gravée des mains de Jésus, véritable testament prêté à Simon-Pierre ?

Souvenons-nous, c’est bien sur une Pierre – PETRA en latin – que Jésus le berger – le PATRE –, promettait pour son retour et au nom du PATER, de bâtir son église… ( cf. : « et sur cette pierre Je bâtirai mon église ». Cette église n’est-elle pas la fameuse Ekklésia qui rassemblera tous les hommes par le Verbe, à la fin des temps… donc, avant le TREPA de cette humanité ? 

Avez-vous remarqué que seules 2 lettres ne furent pas utilisées au cours de ces 3 échantillons de démonstration ? Il s’agit de "S" et "R" qui MAIN-tiennent les 4 angles du Carré.

Leur somme numérique (S – R – R – S = 19 + 18 + 18 + 19) est égale à 74 et signe la MAIN du "Graveur" : JESUS = 74.

Que dit la Bible ?

Lisons, en termes à peine voilés, 5 extraits concernant l’existence d’une Pierre, d’un Caillou… étroitement lié à l’émergence d’une autre langue (nos commentaires figurent entre parenthèses) :

- Apocalypse (cf. : révélation). II-17

« Que celui qui a des oreilles entende (car il faut de l’entendement) ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra Je donnerai (au futur) de la manne cachée, et je lui donnerai UN CAILLOU BLANC (parce que Divin) ; et sur ce caillou (le Carré Sator) est écrit un nom nouveau (celui du Paraclet), que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. » (donc le seul à pouvoir l’ouvrir et le déchiffrer).

- I. Pierre II-6

« Car il est dit dans l’Ecriture : Voici, je mets en Sion une PIERRE angulaire, choisie, précieuse (car "pré" parée dans les "cieux") ; et celui qui croit en elle (bien comprendre le double sens : croire et croître) ne sera pas confus. » (en référence à la confusion décrite dans l’Apocalypse).

- Matthieu XIII-35

« Je publierai des choses cachées depuis la création du monde. »

- Matthieu XXI-43

« C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu (la Connaissance) vous (au peuple hébreu et sa langue) sera enlevé, et sera donné à une nation (la France par sa langue… à vous d’en juger par la suite) qui en rendra les fruits. » (la révélation du "Verso" des mystères, pour l’Apocalypse).

- Confirmé dans 1 Corinthiens XIV-21

Il est écrit dans la loi (c’est la Torah qui est appelée la Loi) :

« C’est par des hommes d’une autre langue, et par des lèvres d’étrangers que je parlerai à ce peuple, et ils ne m’écouteront pas, même ainsi, dit le Seigneur. »

Doutez-vous ?

Conscients que toute interprétation par essence est subjective, nous vous proposons quelques éléments de recoupements qui laissent pour l’intelligence du cœur une place infime au hasard.

Par recoupements, nous entendons la fameuse Kabbale, technique millénaire maintes fois utilisée par les talmudistes, mais que nous appliquons aujourd’hui à la langue française. Les "Recoupements" que vous allez découvrir, aussi troublants soient-ils, ne représentent pas une fin en soi, mais uniquement un complément d’explication.

Dans les exemples qui suivent nous utiliserons la "Guématrie" ou "alphanumération". Cette technique, rappelons-le, consiste à attribuer un chiffre à chaque lettre de l’alphabet (A = 1, B = 2, C = 3 etc… jusqu’à Z = 26). Plus accessoirement, nous utiliserons la "Thémoura" qui reprend la technique bien connue de l’anagramme.

Si Dieu…

…et par analogie l’origine divine du Carré Sator, symbolisent l’Unité du tout, il n’y a que 2 signes pour l’exprimer en français : soit par le chiffre "1", soit par l’adjectif numéral "UN".

En assemblant leur valeur numérique 1 et 35 – résultat de l’addition du U : 21ème lettre + N : 14ème lettre – nous voyons apparaître le chiffre "135", signature importante que nous retrouverons à de nombreuses reprises dans cet ouvrage.

A propos d’unité…

…avez-vous remarqué que le nombre 135 est composé des chiffres 1, 3 et 5 qui sont les TROIS premiers "nombres premiers" ? 

·       Saisissez-vous mieux l’importance du "TROIS" = 81 d’où est SORTI (mêmes lettres) = 81 L’UNITE = 81= LE DEPART = 81 = L’ENTETE. Ce dernier mot est bien celui choisi par André Chouraqui, dans sa traduction de la Bible, pour exprimer le fameux "Béréshit" commençant la Genèse. (Cet EN-TETE est symboliquement LA TETE = 63 siège de l'Esprit et notamment Celui de DIEUX = 63).

·       D’ailleurs L’ESPRIT (= 99) matérialisé par LE VERBE = 69 n’est-il pas le fameux "EN-TETE" = 69 de toute création ? (L’EN-TETE, L’ESPRIT, LE VERBE sont 3 principes indissociables dont la signature numérique varie en fonction de la ROTAS-ion du 6 – ce chiffre symbolise nécessairement la MOT-bilité, puisque SIX = 52 = VERBE).

·       Cet "EN-TETE" fondu dans le TENET est, comme nous l’avons déjà vu, au-dessus des temps et pourtant il les tient (cf. : les Alpha-Oméga positionnés de chaque côté du TENET). Ce n’est pas par hasard si le mot "EN-TETE" peut s’écrire avec les deux TENET en croix dans le Carré Sator

T

E

T  E  N  E  T

E

T

Il est donc parfaitement logique que l’Esprit unitaire se reflète :

·       dans LE CARRE SATOR = 135

·       appelé également LE CARRE MAGIQUE = 135,

·       mais aussi LA PIERRE SACREE = 135,

·       parce qu’Elle SIGNE L’UNITE = 135 ! !

Esprit qui se dévoile en-FIN sous nos yeux avec les "caractères" d’une autre langue :

·       dévoilant avec FRANChise LE SECRET DE DIEU = 135.

·       A travers LES CHIFFRES ET = 135 = LES LETTRES,

·       L’ALPHABET DIVIN = 135,

·       C’EST LE FRANÇAIS = 135,

·       LA LANGUE CALCULEE = 135

·       qui PROUVE PAR A + B = 135.

·       Cette nouvelle SCIENCE DU VERBE = 135

Bref, c’est par le Verbe Franc :

·       qu’aujourd’hui, DIEU S’IMPOSE = 135

·       PAR LA PREUVE = 135,

·       …COMME PAR HASARD = 135 ! 

Finalement

Si le Carré Sator s’impose, c’est tout simplement parce que "TOUTE LA VERITE" = 173 émanée de Dieu, donc du "1", passe par le "SATOR" = 73 (CQFD).

Ainsi, une traduction pertinente du Carré serait…

« Le Semeur (SATOR), subrepticement (A-REP(T)-O), Tient (TENET) l’Œuvre (OPERA) dans la Rotation (ROTAS) des temps (cf. : l’alternance des Alpha / Oméga). »

A moins que vous ne préfériez la traduction proposée dans le dictionnaire des symboles :

« Le laboureur à sa charrue ou en son champ, qui dirige les travaux » ? 

(A propos du "Sator-Semeur", n’est-il pas symbolique de voir figurer au "verso" de certaines pièces de monnaies une SEMEUSE ?).

Résumons-nous

Le Carré Sator, pierre gravée, est le véritable testament de Jésus remis à Simon-Pierre. Il prouve aujourd'hui que sa numération, bien qu'écrite en latin, fut composée pour la langue française, comme déjà conçue pour servir, entre autre, lors d'une future révélation.

Vous avez le choix…Soit, considérer l’ensemble de ces explications comme un ramassis de balivernes...

Soit, comprendre que 2000 ans après, à partir de la simple écriture latine du mot :

"H-EBREV"

apparaît, en-FIN sous nos yeux – symbolisé par une lecture de droite à gauche – le RE-TOUR du :

"VERBE-H"

(Le "H" représente ici le chiffre 8, le retour du Verbe à l'heure H... Le rond supérieur du 8 est la lumière d'en haut se reflétant ici-bas ; ce symbole du Christ permet également de remonter au ciel par l’écHelle, dont le "H" représente le 1er barreau).

Pour conclure cette longue introduction, je vous invite à réfléchir sur l’observation suivante : si jadis l’hébreu et ses multiples combinaisons devaient révéler, quelque part en Galilée, un événement d’une portée considérable, d’après vous, que peut signifier aujourd’hui l’émergence d’un Verbe nouveau… ?

Retour à la page sur Maître Jacques

 

----- Original Message -----

From: Lavoisier

Sent: Thursday, December 19, 2002 6:39 PM

Subject: tarot


Tout d'abord , félicitations pour votre site .
Cela fait deux ans que je m'interroge sur la structure numérologique du Tarot en amateur , et j'y trouve quelques analogies avec
votre figure énigmatique.
Mais ne reste-t-il pas des écrits sur celle-ci , au moins pour mettre sur une piste ?.
A qui la tradition attribue-t-elle cette figure ?.
Ce qui frappe est la symétrie de toute la figure par rapport à N .
Je verrais N comme le sommet d'une pyramide à base carré de coté 5 et  à trois niveaux .
Une des faces visibles est :     
                                         
N
P  E R
R  O T  A S
 
Les  quatres autres faces se construisent sur le même modèle , comme la structure numérologique du grand Tarot .
Ce qui laisse croire que cette pyramide de lettres codées est l'Homme , comme le tarot .
Vu d'en-haut , le sommet de l'être n'est pas en hauteur , mais au centre , comme le N au centre de la pyramide aux forces parfaitement equilibrées . Immergé dans l'illusion , le N , l'esprit "paraît" au sommet , bien que ce soit notre seul chez-nous
véritable , notre je suis éternel , comme le XXI du tarot .
La base ROTAS fait penser à la roue de fortune , le X , l'univers dont nous sommes la somme et dans lequel nous jouons .
X est constitué de quatre branches géométriques I , II  , III , IIII scéllées , comme  I+II+III+IIII = X  .
Ce n'est pas une mathématique ordinaire , bien qu'elle soit simple.
R est constitué de quatres lettres répétitives OTAS .
ROTAS et SATOR pourraient désigner les vies successives sur la roue , double processus d'existences et de "morts" ,
les cycles incessants de morts qui ne sont finalement que l'alphabet lu à l'envers .
Vu de coté , nous sommes constitués de trois niveaux :
ROTAS ou physique , les I , II , III , IIII du tarot
PER ou âme , le commencement du cheminement intèrieur , le XI , la force du tarot .
N ou esprit .Le XXI .Nous ne sommes pas que pur esprit , à ce niveau de conscience . Nous pouvons être incarné . Mais
nous dominons notre âme et la matière comme la pure conscience que nous sommes est Une avec la divinité, ainsi que le montre l'imagerie de XXI .
La liaison entre les deux premiers niveaux est le R , que j'ai supposé être le X , à la fin du premier niveau ROTAS
et au début du deuxième PER, comme , dans le tarot , le X est la somme placée à la fin de I+II+III+IIII , et au début du
cheminement interieur à partir de XI .
Je m'arrête là !.
Voici quelques pensées à vérifier ...
Je n'ai certainement pas la clé des lettres qui éclairerait cette pyramide .
 
 Amicalement .

----- Original Message -----

From: Philippe Gaudard

To: JCF @ letarot.com

Sent: 21/08/2006 17:57:

Subject: tarot

 

Philippe Gaudard a écrit , Le 21/08/2006 17:57:

SATOR.
Celui qui est vraie Vérité avant le Commencement, Auteur, Créateur, Père-Mère de toutes Choses.

AREPO.
De l'Alpha-Commencement Eternel, conduit l'Accomplissement de l'Oeuvre,OMEGA, par la Vertu du Mouvement Ondulatoire.

TENET.
En TENANT, en CONTENANT, en MAÎTRISANT sa propre EMANATION et son pur REFLET d'où vient

OPERA. La TOTALITE de l'OEUVRE car, rien de ce qui est fait n'est fait sans le VERBE-VIBRATION MODULEE-LOGOS,

ROTAS.
Dans les quatre ROUES du CIEL, dans les SPHERES, par la LOI de COURBURE dans la SPHERE ULTIME où TOUT VA et REVIENT ETERNELLEMENT.

18 mai 1999
Pully Suisse
meilleures Salutations,
Philippe Gaudard dit Gaudepin d'Arthur...

Regarde le carré magique d'ordre trois aux multiples et lumineuses appellations.

8 3 4
1 5 9
6 7 2

trace le cercle, divise le en 9 avec le 5 en bas. numérote de 1 à 9 dans n'importe quel sens. relie les nombres autour du cercle comme ils sont liés dans le carré de 8 vers 3, de 3 vers 4 etc alors le parfum de la ROSE émanera. Ainsi travaillent les fils du SATOR... ... ... Ph G.

----- Original Message -----

From: mbihouee2@wanadoo.fr

To: jean-Claude-Flornoy @ letarot.com

Sent: 02/11/2008 16:39:

Subject: Mon explication sur le carré SATOR

 


BONJOURS
Je me suis mis à la recherche de la signification du carré Sator depuis maintenant 4 ans.
Il suffit de dessiner le calice (GRALL) vous aurez à l'intérieur du calice la phrase [ A PATER N OSTER O ] , puis symétriquement de chaque côté du calice A PORTE à gauche puis sur la droite RASTE O. Ce qui fait A PATER N OSTER O et A PORTE N RASTE.


ITINERAIRE DE LA PORTE DE DIEU.


Il existe un carré numérique du genre carré mars mais avec une variante.

le signe > et le signe <.

Je l'ai matérialisé; IMPRESSIONNANT;

LES huit lettres du carré SATOR

O PENT RAS; Le 5 comme par hazard se trouve à l'intérieur du calice.
Sachez qu'un carré magique cache un deuxième puis un troisième que j'appelle le rouleau magique.

De CYTHERE DANIEL Centre Bretagne.

Voici la suite de la contribution de Daniel:


mbihouee2 a écrit ,
Le 04/05/2009 15:40:

Voici le carré numérique qui vérifie le premier.

cinq groupes de cinq

(19.01.03.24.18),
(17.07.12.08.21),
(20.10.13.16.06),
(05.22.14.15.09),
(04.25.23.02.11).

Toute  opération, à sa vérification! Mettez ces groupes de haut en bas, puis calculez les deux diagonales et  les quatre diagonales brisées. Je vous donnerai celui qui se superpose avec le carré SATOR. Pour les matheux voici le (PI) réel 3,141 640 786 499 86 ...ect. cela vient du carré d' OR.

Cythère Daniel

cytheredaniel@voila.fr

 

Voici une nouvelle contribution de Daniel:

mbihouee2 a écrit , le 11/06/2009 16:25: De Daniel Cythère:

voici deux carrés magiques qui aideront à la recherche du carré SATOR.        

12.03.18.07.25
20.14.24.01.06
05.10.13.16.21
17.15.02.22.09
11.23.08.19.04


La  formule distance AB * PHI(1.618033988))/ cos 18°= Diamètre forme le pentacle ou le pentagone pour trouver le nombre d'or les distances des 5 segments du pentacle, diviser par les 5  distances des segments du pentagone.

03.05.15.25.17
10.23.07.09.19
22.02.13.24.04
18.14.19.06.08
12.21.11.01.20

Remarquez ce carré les chiffres impairs dans le calices

A PATER N OSTER O

Puis les chiffres pairs c'est donc

PORTAE N RASTOE

ITINERAIRE A LA PORTE DE DIEU OU ETAPES QUI CHERCHE TOUJOURS ?

DANIEL, A BIENTÔT!

PS: BUISSONARDENT, REJETONARDENT, remarquer le nombre de lettres et le N?

Suite


mbihouee2 a écrit , Le 21/06/2009 12:35:


voici la suite des carrès magiques et ces quelques fonctions. en essayants d'étre plus démonstratif malgrés les difficultées rencontré dans ce domaine. ci joint, une représentation.

 

Je vous ai parlé du nombre PI mémorisé dans les calculettes (3,141592654…..). Je vais essayer de vous le faire démontrer ci après par un enchainement logique de règles un peu secondaire mais primordial, accessible à l’homme. Pi dont la preuve est dans le calcul, mais pas dans un raisonnement, (certitude sans preuve), dont les mathématiciens ne comprennent pas la véracité du théorème. La machine ne donne aucune réponse. Le problème du calcul du nombre pi, celui de l’étude des propriétés de ce nombre a longuement préoccupé les mathématiciens. On espérait trouver des valeurs suffisamment approchées de pi en calculant les longueurs de polynômes réguliers inscrist convexes d’un grand nombre de cotés, cette méthode est aujourd’hui abandonnée. Maintenant c’est le domaine de l’algèbre supérieur.

Vous connaissez PI, le Radian, et le Grade pour calculer la circonférence du cercle et sa surface. Je vais vous donner une quatrième façon de les calculer à partir du nombre d’OR de Fibonaci. PHI = 1.618033988…..

Prenez une distance AB ex :91

a)Calcul de la circonférence dont AB forme un des 5 segments du pentagone inscrit dans son cercle, donc 5 points équidistants les uns les autres.

b)Calcul de son diamètre [(AB * phi )/ cos de 18] avec 91 = 154.818447

c)Calcul du coté du carré inscrit dans ce même cercle (Rayon * racine de 2) = 109.4731737

d)Calcul de la surface du carré 109.4731737² = 11984.37577

e)Calcul de la surface du cercle (R²*PI). PI = (3.141640786….) total = 18825.30185 f)

Voici la formule avec le nombre d’OR (((11984.37577 *3)* phi²)/180) * 36) =18825.30185

Vérification avec PI : (((11984.37577*3)* pi )/180) *30) = 18825.30185

g)Les deux surfaces sont identiques (relation faite avec le nombre d’OR), il donne la solution.

h)Remarquer la différence de 36 et 30 font 6, les cinq points équidistants du pentacle ou pentagone et la pointe de votre compas.

Le 6 puis le radian (6/pi) /180 égal N multiplier par les 25 cases = phi²

Passons au carré SATOR Les carrés magiques 5sur 5, et le carré SATOR sont liés. Pour faire démontrer certaines règles fondées depuis plusieurs centaines d’années. Je vous donne ici un carré magique qui sort de l’ordinaire.

17.08.15.25.03
16.09.07.23.10
08.24.13.02.18
04.06.19.14.22
20.21.11.01.12


Remarquer les chiffres impairs en rouges qui forme le calice, et la phrase A PATER N OSTER O, de chaque cotés les pairs, PORTAE RASTOE symétriquement.

En outres le N + APOTRES les huit lettres du carré SATOR. Tout vient d’un (+,-) Il suffit de passer le nombre 13 à 1 et chercher les nombres positifs, superposez les sur le carré SATOR.

NOTA : je recherche un carré ressemblant à celui ci-dessus, mais, avec un autre nombre que le 07 à l’intérieur du calice. Merci.

J’en suis à 6 mais tous avec le 7.

à bientôt, Daniel Cythère


Suite du carré "Sator"
par
Daniel Cythère : cyth56@voila.fr

From:
Tue Aug 24 20:51:25 2010

Film explicatif du carré

à suivre...